OGAEV - Tel : 04 94 19 85 85 - Fax : 04 94 19 85 80 - E-mail : contact@ogaev.com 
VOS AVANTAGES FISCAUX 2016 - 2017 
NON MAJORATION DE 25 % POUR LES ENTREPRISES A L'IMPÔT SUR LE REVENU BIC
Le revenu imposable de l’entreprise adhérente au CGAEV n’est pas majoré de 25% pour le calcul de l’impôt .
En application de la loi de finances de 2006, le bénéfice imposable de l’entreprise non adhérente à un CGA est majoré de 25 % avant d’être soumis au nouveau barème progressif par tranches
.


RÉDUCTION D’IMPÔT POUR LES FRAIS DE TENUE DE COMPTABILITÉ ET D’ADHÉSION AU CGAEV 
Les entreprises adhérentes au CGAEV dont le chiffre d’affaires est inférieur aux limites du régime Micro Entreprise (ventes 82.200 € HT services 32.900 € HT) et ayant opté pour le Réel Simplifié pour les exercices ouverts au 01/01/2016 bénéficieront d’une réduction d’impôt 
limitée aux deux tiers des dépenses exposées dans la limite de 915 euros pour la tenue de comptabilité et de l’adhésion au CGA. 

  
DÉDUCTION INTÉGRALE DU SALAIRE DU CONJOINT 
Le salaire du conjoint de l'exploitant individuel adhérent d'un centre de gestion agréé est déductible du bénéfice imposable en totalité, sous réserve d'un travail effectif et de l'acquittement des charges sociales en vigueur, ces règles s'appliquent également aux salaires versés aux conjoints d'associés de sociétés de personnes.

En revanche, pour les non-adhérents mariés sous un régime de communauté ou de participation aux acquêts, la déduction du salaire du conjoint est plafonné à 17500 €.

 
AMNISTIE FISCALE 
Une dispense de pénalités fiscales pour les adhérents de bonne foi. 
Les nouveaux adhérents à un CGA sont dispensés de toute majoration fiscale si ils révèlent spontanément, dans les trois mois de leur adhésion, les insuffisances, inexactitudes ou omissions que comportent leurs déclarations fiscales professionnelles. L’adhérent devra alors acquitter le supplément d’impôt éventuel. Les contrôles exercés par le CGA sur la déclaration des entreprises adhérentes peuvent donner lieu à la rectification de celles-ci. Dans ce cas, les modifications opérées sont enregistrées par l’administration fiscale sans majoration ni pénalités. L’adhérent devra alors acquitter le supplément d’impôt éventuel ou se verra restituer le trop perçu par l’administration fiscale.